Articles, Chroniques

« Une petite lecture sans prétention qui nous fait passer un agréablement moment » Ichmagbücher

Nouvelle chronique de l’éternel effet mer sur le blog Ichmagbücher

Résultat de recherche d'images pour "photo sète canal musée"

L’amoureuse des livres au nom allemand s’est prêtée au jeu et nous livre son ressenti sur l’éternel effet mer :

« Une femme stressée par son quotidien entre la famille et le boulot part une semaine en vacances avec son mari à Sète au bord de la mer pour décompresser. Au fil des jours, elle se détend et réapprend à écouter et à apprécier la nature.

Le titre se veut oxymore. L’éternité versus l’éphémérité (pas sûre que ce terme existe malgré mes trouvailles sur internet). Cela paraît impossible, mais dans son texte tout simple, l’auteure réussit à nous expliquer sa version des faits et vu comme c’est tourné, on ne peut qu’y adhérer. L’écriture est simple. Elle utilise beaucoup les répétitions, mais cela fait partie du charme, ce n’est pas gênant. C’est dans la logique des pensées du personnage. D’ailleurs, je me demande si ce n’est pas autobiographique, même si ça ne change pas grand chose au résultat. Il n’y a pas véritablement d’intrigue. Juste le cheminement des pensées de la protagoniste et sa prise de conscience grandissante sur les joies toutes simples de la nature, du monde.

L’art est mis en avant ici, sous toutes ses formes : peinture, littérature, poésie. La culture est importante et le couple visite une exposition ou un musée chaque jour de leur séjour. L’oubli du travail et des tracas de la vie passe d’abord par les goélands. Ils sont sur la plage et elle les observe. Elle se pose beaucoup de questions, dont la réponse importe peu finalement. L’ambiance est bien retranscrite, c’est ce qui m’a le plus plu : la mer – le bruit et les odeurs – le vent, le soleil, les nageurs, le sable …

Une petite lecture sans prétention qui nous fait passer un agréablement moment ! »

Roman disponible ici : l’éternel effet mer

 

Ichmagbucher Une fille en danger
Lire la chronique complète sur le blog :  L’éternel effet mer – blog Ichmagbücher

 

Si vous souhaitez vous même chroniquer l’éternel effet mer, rdv sur ma page de contact 🙂

Publicités
Articles

La bibliothérapie a le vent en poupe

La bibliothérapie est un phénomène en vogue.
De nombreux articles de presse et autres médias vantent les mérites des « feel good books », les livres qui font se sentir bien.
Il est reconnu par tous que la lecture a des effets bénéfiques tant sur le moral du lecteur que sur sa santé !
A ce titre, les guides pratiques fleurissent. Qui n’a jamais acheté un « comment être plus __ * en 10 étapes » ?
* au choix : plus heureux, plus mince, plus musclé, plus intelligent, plus sociable …Force est de constater que ces livres sont souvent trop démagogiques, voire moralisateurs.Parce qu’elles sont plus suggestives, certaines fictions optimistes provoquent des déclics intérieurs chez le lecteur.

Avec « l’éternel effet mer » le lecteur quitte littéralement  la terre ferme.  Il embarque dans l’univers poétique de Cécile Béné.

Comme bercé par les vagues, il apprécie les cris des goélands et ressent presque la chaleur du soleil caresser sa peau.

Par les effets conjugués de la beauté des éléments naturels, de la physionomie très changeante de la presqu’île sétoise, et de la rêverie qui émane du texte, la réalité devient aussi illusoire et belle que les tableaux des grands maîtres de la peinture évoqués dans le roman.

Effet apaisant garanti.

 

_DSC8153